Rémi Benard

RemiBenardSaut"J'ai pu rencontrer Rémi Bénard lors de son passage à Genève, alors qu'il donnait un stage aux élèves du Ballet Junior de Genève, en décembre 2015.
Rémi a 29 ans, il est natif de Troyes et a un parcours passionnant."
Interview réalisée par Caroline Bertoldo

1) Quel a été votre parcours après avoir quitté le Ballet Junior ?

J'ai quitté le BJ il y a environ 5 ans. Il faut dire qu'avant ça, au cours de la dernière année, en parallèle du bj, quelques danseurs et moi-même avons dansé chez la compagnie Alias : on travaillait avec la compagnie pour pouvoir aller en tournée et on a dansé : « Sideways rain ».

2) Comment ça s'est passé ?

J'ai passé plusieurs auditions, et j'ai eu un contrat à plein temps chez Johannes Wieland au Staatstheater Kassel. C'est de la danse théâtre, très contemporaine, très physique et acrobatique, avec un mélange de théâtre : l'idée centrale est la suivante : comment mettre un sentiment ou un personnage en mouvement.
J'y suis resté deux ans à temps plein.
Ensuite j'ai eu envie de changement et je suis donc parti : j'ai eu un contrat avec Isabelle Chaffaud et Jérôme Meyer pour monter le solo du « Jeune homme et la Mort » : une reprise, version contemporaine, pour une tournée dans toutes la Hollande plus une résidence en Suisse à la Tanzhaus de Zurich.
Ça a pris 6 mois, jusqu'en janvier, et donc, il me restait quelques mois pour finir la saison.
Alors que j'étais en train de passer une audition, en Suède, à Mallmö, Johannes Wieland me recontacte depuis Kassel et me propose de remplacer un danseur à temps plein, pour finir la saison : ça tombait parfaitement bien ! J'ai fait trois pièces avec la compagnie et du coup, j'ai signé à nouveau un contrat pour un an à temps plein.

J'ai voulu changer à nouveau, et j'ai demandé un contrat « guest », car j'avais besoin de voir autre chose, de prendre le temps de me retrouver un peu. Car quand on est full time, c'est full time ! En plus, lorsque l'on est en plein milieu de l'Allemagne, ce n'est pas facile de voyager. Donc je voulais revenir en France, voir ce qui se passait en France, voir ma famille, des spectacles.

3) Alors, quelle a été la suite ?

Je me suis installé à Marseille pour avoir un point de chute. J'ai continué mon entraînement personnel, plutôt la course à pied, à l'extérieur, gainage, pompes, abdos....et je prenais de temps en temps les cours de classique à l'opéra de Marseille. Je n'ai pas vraiment travaillé, c'était une période de pause. J'ai vu des spectacles et beaucoup voyagé : ça m'a rouvert l'esprit.

4) Que faites-vous actuellement ?

Je suis encore en train de découvrir un autre milieu de danse plus « commerciale » : je fais un book photo, pour faire des publicités, des tournages. De fil en aiguille, en m'introduisant dans ce milieu, j'ai eu un contrat de deux semaines à Dubaï, avec Emilie Capel, ancienne danseuse phare de Madonna. Je me suis retrouvé avec une équipe de personnes avec des backgrounds très différents, des danseurs contemporains, d'autres plus habitués à ce milieu et un danseur hip hop breaker et trois trickers. C'était pour l'ouverture des championnats du monde de sport aérien. Je me suis retrouvé à être dans une recherche d'effet visuel et très frontal, avec des mouvements beaucoup plus simples et sans toute la recherche qu'il y avait derrière. Techniquement c'était moins poussé, mais il fallait qu'il y ait un bel effet, que ça plaise au grand public.

5) A quoi vous a servi cette pause ?

Le fait d'avoir fait cette pause me relance vraiment, alors que j'étais fatigué et un peu perdu, et je me posais la question de savoir si je voulais continuer....ou me lancer dans d'autres aspects comme l'enseignement, les workshops et de varier les plaisirs du métier. La vie en compagnie est très intense et très difficile. La vie en freelance permet d'avoir plus de disponibilité et de liberté et de respirer, d'avoir du temps pour soi.

6) Pour quelle raison êtes-vous au BJ actuellement ?

Me voilà au BJ depuis une semaine parce que ça faisait longtemps que j'avais envie de retourner ici car cette formation m'a ouvert les portes du monde professionnel et que j'avais envie de contribuer à ça, maintenant que je sais de quoi je parle.
Après plusieurs années, je pense que je peux aiguiller les danseurs. Ca fait deux ans que j'enseigne à l'audition de Johannes à Berlin, et il y a des danseurs du BJ qui viennent. J'ai pu constater qu'il leur manquait certaines choses et j'avais envie de leur amener ce que j'ai appris : les aider dans la théâtralité, dans un mouvement très physique, avec beaucoup de sol. Comment utiliser la technique de tricks et d'acrobatie tout en restant danseur.
Je voulais aussi leur montrer l'autre aspect de l'improvisation avec une théâtralité très poussée, dans le sens où il faut aller chercher au fond de soi, et ne pas rester dans le confort, dans ce qu'on a l'habitude de faire et qui peut être assez léger sur ce plan.
J'ai aussi fait ça parce que Johannes va revenir en février pour une semaine. Il y a des contrats-apprentis qui pourraient être intéressants pour des danseurs qui sortent du BJ et qui ont encore besoin de maturité. En plus, c'est bien payé. Ce sera l'occasion pour Johannes de les voir et pour eux de voir ce travail. Ça donnera plus de cordes à leur arc.
Le travail de cette compagnie peut leur ouvrir des possibilités dans des compagnies similaires, Ballet C de la B en Belgique, DV8, Peeping Tom, Pina Bausch, etc...
L'Idéal serait, si ça plait et que c'est possible, que ma contribution au BJ devienne un suivi régulier : une ou deux semaines de stage avec ce programme, non seulement techniquement, pour combler les trous, mais aussi pour compléter l'enseignement qui est donné. Et pourquoi pas, si ça rentre dans le contexte du BJ, permettre que Johannes Wieland crée une pièce pour le BJ.
Ça me passionne de pouvoir faire ça, de pouvoir aider.
Ensuite, je retourne du 25 janvier à juillet à Kassel.

7) Quel est votre style de vie ?

Je m'entretiens physiquement pour continuer le plus longtemps possible et je mange correctement : j'évite les produits industriels, je mange à base de légumes, de fruits etc. : « tu es ce que tu manges » est une phrase que j'adore. Il faut oublier ce que l'aliment va t'apporter dans la bouche et penser à ce qu'il va t'apporter à l'intérieur du corps. Ce n'est pas toujours facile et je craque de temps en temps.
Le fait d'être bien physiquement me permet de faire plus de choses : endurance, meilleur sommeil, plus de dynamisme, récupération plus rapide. etc.

8) Quels sont vos désirs ? Vos envies par rapport à votre carrière ?

C'est trop tôt pour répondre à cette question, car je suis un peu entre-deux. Il y a quelques compagnies qui me font vibrer, mais je sens que pour le moment, j'ai besoin de revenir à mes racines.

9) Qu'est-ce qui vous intéresse, à part la danse ?

Les arts martiaux. J'ai commencé par la gymnastique pendant environ dix ans, et j'ai été jusqu'aux championnats de France. J'ai dû arrêter un an après une blessure importante. Ensuite j'ai commencé le Kung Fu car j'adorais les films de Bruce Lee et ça me correspondait complètement, car ça mélangeait la gymnastique et l'art martial.
J'ai commencé le théâtre au Conservatoire de Troyes, en parallèle, et j'en ai fait pendant 8 ans. J'ai aussi fait de l'escalade pendant 5 ans. J'ai goûté à la scène en faisant du théâtre, et j'étais attiré par la comédie (j'avais un côté hyper actif et orateur, j'adorais faire rire les gens, j'aimais bien qu'on sache que je sois là). J'avais besoin de m'exprimer. J'adorais la scène, mais le côté hyperactif était très présent, et donc j'ai continué le sport.

J'étais dans un spectacle « Lézard en folie », où se mélangeaient tous les arts. Pendant ce spectacle on se retrouvait tous et j'ai vu la répétition de danse : un duo entre un garçon et une fille, je suis resté figé, bouche bée, car il y avait de la théâtralité. Il y avait à la fois le côté théâtral et physique. J'avais 16 ans : je me suis dit, « j'ai envie de faire ça, il faut que j'essaie ».
L'année d'après, j'avais fini mon cycle de théâtre, et je me suis inscrit en danse en jazz et classique, je prenais des cours avec les tout petits : je devais tout apprendre, tout le vocabulaire mais j'en faisais tous les jours. Je finissais ma Terminale, je passais mon Bac et donc, je me demandais ce que j'allais faire après le Bac : l'IUT (Institut universitaire technologique) ou le Conservatoire National Supérieur de Lyon.
Je me suis renseigné pour savoir comment devenir danseur professionnel : on m'a dit de passer l'audition et je l'ai eue en section contemporaine : c'est un comble car je n'avais jamais pris un cours de danse contemporaine de ma vie.

10) Qu'imaginez-vous faire lorsque vous aurez terminé votre vie de danseur-se sur scène ?

J'ai plein d'idées mais rien encore de précis. Ça dépendra de la façon dont je termine ma carrière. J'ai envie de continuer longtemps. Pendant cette année de pause, j'ai vu qu'il y avait plein de choses différentes dans ce milieu.

11) Que souhaitez-vous dire aux danseurs du BJ ?

Quand on est au BJ, on a besoin de preuves car on n'a pas encore réussi, on n'a pas encore eu de premier contrat, pas eu de récompense par rapport à tous ces sacrifices.
J'ai envie de dire aux danseurs du BJ de surtout croire en eux, de savoir qui ils sont et de l'assumer. Quelqu'un qui est dans le doute, ça va se voir. Là où il faut faire ses preuves, dans une condition d'audition, sur un très court moment, dans ce moment précis, c'est ce qui va faire la différence. Il n'y a pas la place pour l'hésitation.
C'est un travail d'une vie. Croyez en ce que vous faites, et osez.

2018

Adam Seid Tahir

Adam Seid Tahir

2018 :
- Chor. Louise Mochia "Dance all year long festival" - Danemak
- Reprise de rôle avec Teac Damsa , Michael Keegan Dolan - Irelande
Dansathon 18 , membre de l'équipe lauréate de Londres, Sadlers Wells. ‘Digital Umbilical’

Alexandre Goyer

Alexandre Goyer

2018: Cie Dantzas - San Sebastien - Espagne

Andreas Muelas Blanco

Andreas Muelas Blanco

2018 : Dance Theatre Heidelberg, Ivan Perez - Allemagne

Esther Bachs Vinuela

Esther Bachs Vinuela

2018: Apprentie Cie Olivier Dubois, création 2019 - Paris - France

Juliette Jean

Juliette Jean

2018 : Cie Titoyaya - Gustavo Ramirez Sansano - Espagne

Maya Feldman

Maya Feldman

 2018 : Cie Roy Assaf  - Israël

Michal Geyer

Michal Geyer

2018 : - Apprentie avec Cie Roy Assaf
  - Projet Talia Beck pour Festival "Curtain Up" - Tel Aviv - Israël

Naomi Charlot

Naomi Charlot

2018: Cie M.O / Maryne Bernard - Toulouse - France

Noémie de Almeida Ferreira

Noémie de Almeida Ferreira


CCN de Rilleux-la-Pape, Lyon , France (Centre Chorégraphique National) directeur: Yuval Pick

Océane Sasizza

Océane Sasizza

2018 : Création avec chorégraphe Lucia Piquero- Malte.
2019: Christine Hassid Project : Création - Bordeaux-France
Cie James Wilton Dance - Royaume Uni

Olivia Hansson

Olivia Hansson

2018: Semiramide Opera , Rossini. Chorégraphie Daisy Phillips - La Fenice - Italie

Rafaël Sauzet

Rafaël Sauzet

2018 : Projet T.Bacci & C.Perrin - Festival La Bâtie - Genève - Suisse

Sofia Sangregorio

Sofia Sangregorio

2018: - Orpheus & Eurydice production directed by Arnold Ostman, choreographed by Betina Marcolin - Ulriksdal Palace Theatre - Solna- Suède
- Dance video for FATTA organisation campaign - Sweden
- In creation with Giovanni Buccchieri

Thomas Queyrens

Thomas Queyrens

2018 : Enseigne la danse sur Genève - Suisse  et Lyon - France
2019 : Christine Hassid Project : Création 2019 - France

2017

Baptiste Cazaux

Baptiste Cazaux

2017: création de Joszef Trefeli - Genève, Suisse ,
reprise de rôle - Perrine Valli - Genève , Suisse
2018 : Reprise de rôle  "Rule of Three" de Jan Martens.
Création de son propre travail pour les quart d'heure de Sévelin, Lausanne
2019 : création avec chorégraphe Ayelin Parolin - Bruxelles - Belgique

Céline Schoefs

Céline Schoefs

2017: Ballet de Lorraine  (Nancy, France)

Giacomo Citton

Giacomo Citton

2017: Ballet Cullberg (Stockholm - Suède)

Julia Rieder

Julia Rieder

2017: National Dance Company Wales,
(Cardiff, UK)

Kelsey Rohr

Kelsey Rohr

2017:
Cie Alias - Guilherme Botelho (Genève, Suisse)

Léa Déschaintres

Léa Déschaintres

2017 : Cie San.Toor (Suisse)

Louis Bourrel Germain

Louis Bourrel Germain

2017: Cie Alias - Guilherme Botelho 
(Genève,Suisse)

Maria Lua Carreira

Maria Lua Carreira

2017: Compagnia EgriBianco Danza
(Italie)

Marie Barriol

Marie Barriol

2017: projet Utile/Inutile - Foofwa d'imobilité
(Genève, Suisse)

Neal Maxwell

Neal Maxwell

2017: Gary Clark company (UK tour)
Hofesh Shechter II (Londres, UK)

Robinson Cassarino

Robinson Cassarino

2017: Hofesh Shechter II  (Londres, UK)

Shirwann Jeammes

Shirwann Jeammes

2017: Cie Olivier Dubois (France)
Cirque du Soleil  (Espagne)
2018 : Cie Burnout - Jann Gallois - France

Umut Ozdaloglu

Umut Ozdaloglu

2017: Master au Trinity Laban School  (Londres, Uk)

Willem-Jan Sas

Willem-Jan Sas

2017: Ballet de Lorraine (Nancy, France)

2016

Arnaud Bacharach: Création Perrine Valli + Opéra de Lausanne "L'Orfeo"
                                                              - mise en scène Robert Carsen
Irit Brunner: Cie Inbal Dance Theatre - Tel Aviv - Israël
Eléonore Cabrera: Projet Utile/inutile Foofwa d'imobilité
Viola Daus: Landes Theater Linz - Daniel Morales Perez - Autriche
Cyril Durand-Gasselin: Stagiaire Ballet du Nord- Roubaix - France "Auguri", National Dance Company Wales - UK
Robin Elissade-Fabre: Compagnie XXeme Tribu (François Lamargot)- France
                               + Projet Peter Agardi + reprise de rôle Christine Hassid
Laetitia Gex: Cie Alias - Guilherme Botelho
Natacha Kierbel: Opéra de Lausanne "L'Orfeo" / Cie Ex Nihilo - France
Sarah Leenders: Compania de Danza Matosinos (Gustavo Oliviero)
                                      Apprentie (Janvier 2017) Porto - Portugal
Pascal Neyron: Opéra de Lausanne "L'Orfeo" - mise en scène Robert Carsen
Emeline Quinet: Projet Utile/inutile Foofwa d'imobilité
Rémi Richaud: Olivier Dubois, Ballet du Nord - Roubaix- Fr "Auguri"
Anthony Roques: Mille Plateaux Associés - France / Cie Michel Kelemenis - France
Alizée Sourbé: Projet Utile/inutile Foofwa d'imobilité
Justinien Tétaud: Alienor ballet contemporain - France
Justine Tourillon: Olivier Dubois, Ballet du Nord - Roubaix - France "Auguri"

2015

Jeremy Alberge : Cie Inbal Pinto, (Israël)
Carl Crochet : Hofesh Shechter Junior (Royaume Uni)
Inès Depauw : Staatstheater Saarland Ballet, Sarbrucken (stagiaire), (Allemagne)
Jure Gostincar : Cie Zfin Malta, (Malte)
Elina Kajiya : Projet "Utile/Inutile " Foofwa d'Imobilité, (Suisse)
Sophie Lèbre : Projet "Utile/Inutile " Foofwa d'Imobilité, (Suisse)
Marie Pastorelli : Cie Grenade - Jozette Baiz, (France)
Murielle Pégou : Cie Grenade - Josette Baiz, (France)
Geoffrey Piberne : Cie Eco, Emilio Calcagno, (Sicile)
Evita Pitara : Projet "Utile/Inutile " Foofwa d'Imobilité, (Suisse)
Antonin Rioche : Projet, Cie Olivier Dubois (France)
Rudi Sbrizzi : Projet "Utile/Inutile " Foofwa d'Imobilité, (Suisse)
Juliette Valerio : Projet "Utile/Inutile " Foofwa d'Imobilité, (Suisse)
Léo Vendelli : Cie Zfin Malta (stagiaire) , (Malte)
Floriane Zaccaria : Cie Zfin Malta (stagiaire) , (Malte)

2014

Marta Almeida : Cie Yann Marussich (stagiaire), (Suisse)
Catarina Barbosa: Cie Gilles Jobin (Suisse)
Brian Caillet: Scottish Dance Theater (Royaume Uni)
Gabin Corredor: Zfin Malta Contemporary Dance Company (Malte)
Anne-Charlotte Huber : Shechter Junior (Royaume Uni)
Caroline Mougenot: Zfin Malta Contemporary Dance Company (Malte)
Erin O'Reilly: Cie Laura Tanner (Suisse)
Niels Plotard: Zfin Malta Contemporary Dance Company (Malte)

2013

Antoine Audras: Black Box Dance company (Danemark)
Diogo Bolacha de Souza: Hofesh Shechter Company (Royaume Unis)
Mirta Boschetti: Compagnia Antonio Minini (Italie)
Stanislas Charré: Cie Gilles Jobin (Suisse)
Charles Dalerci: Ballet de Lorraine (France)
Adreas Grimaldier: Phoenix Dance Theater (Royaume Uni)
Marico Koh: Stadttheater Bremerhaven (Allemagne)
Aline Lopes: 7273 (Suisse)
Anaïs Pensé: Cie Angelin Preljocaj (France)

2012

Giorgio Azzone: RBR Dance Company (Italie)
Constance Delorme: Alias (Suisse)
Zoé Dumont: création Maude Liardon (Suisse)
Edouard Hue: Hofesh Shechter Company (Angleterre)
Alex Inculet: Ballett am Rhein (Allemagne)
Caroline Jacquemont: création Maude Liardon (Suisse)
Lisa Kasman: IT Danza (Espagne)
Julie Koenig: Ballet Actuel (France)
Frank Kohler: Cie Linga (Suisse)
Anaïs Michelin: Cie Angelin Preljocaj (France)
Guillaume Quéau: Cedar Lake Company (USA)
Aurélie Robichon: Tanz Luzerner Theater (Suisse)

2011

Samir M'Kirech: DV8 - Londres (Angleterre)
Rémi Benard: Staatstheater Kassel (Allemagne)
Andreas Carruciu: Qorum Ballet - Portugal/Ballet Boys (Londres)
Lucile Moulin: Celllule Insertion Ballet de Lorraine, CCN (France)
Julien Ramade: Alias (Suisse)/ Ballet National de Marseille (France)
Candide Sauvaux: Alias (Suisse)
Erik Lobelius: Alias (Suisse)
Emilie Garetier: Alias (Suisse)
Marion Rochefeuille: Alias (Suisse)
Manon Parent: Boursière de la Fulbright Commission (stagiaire Cedar Lake - USA)
Violette Wanty: Cie DCA - Philippe Decouflé (France)

2010

Chloé Albaret - (NDT2, Pays Bas)
Alice Baccile - (Stadtsteater Munich , Allemagne)
Mathilde Gilhet - (Quorum Ballet, Portugal)
Pascal Marty - (Saarbrucke Stadtsteater, Allemagne)
Anais Michelin - (Europadanse, France)
Ivanka Moizan - (Cie Suède)
Danilo Moroni - (Europadanse, France)
Rosario Nistico - (Cie Kamea, Israel)
Guillaume Payen - (Cie Kamea, Israel)
Miki Wakabayashi - (Saarbrucke Stadtsteater, Allemagne)
Jorys Zegarac - (Cie Preljocaj, France)

2009

Bersier Bérénice - (Cie Cathy Sharp , Basel)
Lawrence Rachel - (Ballet de Lucerne)
Pelacchi Fillipo - (Introdans- Arnhem Pays Bas)
Signoretti Luca - (Ballet de Lucerne)

2008

Sophie Balet - Theater Ulm - Ballett - Allemagne
Stéphanie Bayle - Alias - Genève
Linda Boninsegni - Tees Valley Dance Company - Angleterre
Michael Pascault - Cie Cathy Sharp - Suisse
Morgane de Toeuf - Stadttheater Giessen, Tanztheater - Allemagne
Ariane Voineau - Cie Danse K par K , Karine Ledoyen - Canada
Audrey Plombin - Monte ses propres chorégraphies

2007

Teresa Belza Palomar (Cie Iker Gómez - Espagne)
Aoi Keimi (Gisela Rocha Campany - Zürich)
Elodie Koch (production Grand Théâtre de Genève - Omar Porras)
Sara Giannatiempo (Cie Nomades - Suisse)
Laure Lescoffy (Ballet de Lorraine - France)
Monica Sanz (Ballet de Lorraine - France)

2006

Laia Duran Figols (Staatstheater-Darmstadt)
Jessica François (Theater St Gallen, Cie Philippe Saire - Lausanne)
Kenneth Henry (Stadttheater - Giessen)
Fanny Mayné (Alias Cie-Genève)
Amandine Schembri (Cie Maryse Delente-Roanne)
Julia Szemro (Staatstheater-Darmstadt)
Raphaële Teicher (Cie Marie-Laure Agrapart - Paris)

2005

Coralie Bernard - Lyon Opéra Ballet
Ruth Childs - Cie Jean-Marc Heim - Cie Neopost Ahrrrt - Cie Jozsef Trefeli
James O'Hara - Ballet Preljocaj - Cie Sidi Larbi Cherkaoui
Ingrid Sempere - Alias Cie - Scottish Ballet
Olivia Ortega - création Cie Pif en l'Air - Cie Filibert Tologo
Daisy Philipps - Cie Sidi Larbi Cherkaoui - Alain Platel

2004

Céline Holzer - Ballet Actuel
Alfonso Hierro Delgado - Ballet de Innsbruck

2003

Philia Maillardet - Ballet du Grand Théâtre de Genève - Alias Cie

2002

Olivia Cassereau - Cie Sébastien Perrault
Sébastien Perrault - création Cie Sébastien Perrault - Cie Pietragalla - Cie Olivier Dubois
Isabelle Rigat - Cie Laura Tanner - Cie Neopost Ahrrrt - Cie Gilles Jobin

2001

Caroline Teillier - Cie Hoogenraad - Cie Laura Tanner
Annalisa Cioffi - CCN Ballet Biarritz
Maria-Lorena Fichaux - English National Ballet

Les interviews des anciens

DIPgeneve100pxL'Ecole de Danse de Genève est une école accréditée par le Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse Service écoles et sport, art, citoyenneté et bénéficie du soutien de la République et du canton de Genève. 
Elle est membre de la CEGM et certifiée Artistiqua .

Back to top